Furtivement, j’ai eu peur.

J’ai attendu mon bébé pendant 38 semaines et quelques jours. Comme chaque fois, j’ai trouvé la grossesse miraculeuse. Comment le corps d’une femme peut-il accueillir et faire grandir un petit être humain ? Comment était-il possible que mon propre corps abrite un petit humain, que je rencontrerai bientôt? Alors oui, je sais, c’était déjà la 4e fois que j’étais “confrontée” à ce miracle. N’empêche que ça m’a toujours paru si étrange et si magique ! Un petit humain tout entier, une nouvelle petite vie…. Moi, j’arrive à créer ça  ? Mes petits amours…. !

Tu te demandes pourquoi je titre mon billet comme ça, alors que pour le moment ça semble magnifique ? Ca l’est, évidemment ! Mais pour la première fois, s’est mêlée, avec la joie de rencontrer mon bébé, une peur panique, sortie d’on ne sait où : mon dieu, je vais la rencontrer. Ma toute petite.

A l’arrivée à la maternité

Oui, l’accouchement dans la voiture, j’ai adoré, c’est le meilleur accouchement que j’ai vécu. Le plus naturel, celui qui manquait à ma “collection”. Celui qu’inconsciemment j’avais toujours voulu vivre.

Il n’empêche que quand j’ai senti sa tête, prête à sortir de moi, j’ai eu une bouffée de panique. Pas de la faire naître dans cet endroit qui n’était pas fait pour. Pas de la faire naître sans assistance médicale. Pas parce qu’on roulait sans avoir d’endroit où s’arrêter. Non, j’ai eu peur de la rencontrer. Comme si, en sentant moi-même cette tête avec mes doigts, je réalisais que c’était ma fille qui arrivait. Je n’avais jamais eu cette sensation auparavant. Doudou est né par césarienne. J’étais enceinte, couchée sur une table d’opération, et d’un coup, on me présentait ce bébé comme étant le mien. Pour la Bulle, oui, je l’ai sentie sortir, évidemment. Mais je ne l’ai pas vue, je ne l’ai pas sentie avec autre chose que la douleur du passage… et on me présentait ce bébé comme venant de sortir de moi. Pareil pour Arc-en-ciel. J’ai eu très mal d’un coup, et 2min après, je donnais tout ce que j’avais pour la sortir… Sans la sentir consciemment non plus.
Petit Astre est la première que je “rencontre” avant qu’elle soit sortie de moi. Que j’ai accompagnée consciemment dans ce monde. Ca n’a pas été moins douloureux que pour ses soeurs. Mais je l’aie accompagnée, une main sur sa tête, jusqu’à ce qu’elle sorte entièrement de mon corps. En quelque sorte, c’est la première fois que je peux réellement faire le lien entre le bébé “dedans” et le bébé “dehors”. Et oui, pendant un quart de seconde, ça m’a terrorisé. C’était vraiment vrai. J’allait rencontrer un nouveau petit être, une toute petite fille dont je ne savais rien. Tout ce que je savais, c’était que je l’aimais déjà si fort! Je ne connaissais même pas son visage ! J’allais enfin le découvrir… C’était l’inconnu total, et pour la première fois, je le réalisais pleinement. Au bout de mon 4e enfant. C’est fou quand même ! J’aurais tellement voulu vivre tous mes accouchements en conscience, comme celui-ci, plutôt que d’être concentré sur ce qui se passait autour de moi !

Bref, aussi étrange que ça puisse paraître, il m’aura fallu 4 naissances, 4 bébés, pour percer le mystère de la naissance. Ca y est, j’ai enfin fait le lien entre le bébé de dedans et celui de dehors, même si ça m’a fait peur pendant une seconde !

Dis-moi que je suis pas totalement bizarre, pitié, et que toi aussi, ça t’est arrivé x)

Bonne soirée, je t’embrasse !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s