[Arc-en-ciel] Notre allaitement, la fin.

Comme depuis que j’ai décidé d’être maman, l’allaitement était pour moi une évidence. A peine née, elle a trouvé le chemin de mon sein et ne l’a plus lâché pendant de nombreux mois.
Pendant les 12 premiers, elle a partagé avec sa grande soeur, la Bulle, que j’ai sevrée à 4 ans. Elle a tendance à avoir un comportement de bébé, et j’avais le sentiment que téter entretenait ces comportements. Finalement, je sais pas si ça a changé quelque chose mais ça m’a laissé un peu plus de temps le sein rangé, sachant qu’Arc-en ciel a toujours été une accro au sein.
Ce petit soupir de contentement, ces yeux qui roulent, cette petite goutte de lait qui roule sur la joue… Le sentiment de la sentir à sa place quoi.
Elle a tété pendant 16 mois. J’aurais tellement aimé qu’elle tète plus, comme sa grande soeur qui n’a eu une “carence” de seulement 4 mois quand le lait s’est tari pendant que j’attendais sa soeur.

Mais cette dernière grossesse n’a pas débuté exactement comme je le voulais. Si tu me suis sur Instagram (ou qu’on est ami sur FB) tu sais que j’ai été hospitalisée pour hyperémèse. Genre tu vomis. Non stop. J’en pleurais. J’en pouvais plus. Je ne pouvais plus rien avaler sans le rendre, je ne pouvais même plus dormir. Et les enfants étaient en vacances, mon homme tout le temps au boulot… Ma soeur m’a donc embarquée direction l’hôpital qui n’a pas voulu me lâcher. J’y suis restée une semaine pour me remettre sur pied. Une semaine que j’ai mise à profit pour sevrer ma bébé. Parce que décidément, je ne pouvais plus.

Tu n’imagines pas la culpabilité que je ressens quand je pense à cette dernière tétée. Une tétée où j’ai commencé par refuser violemment, ne supportant pas le contact ni l’odeur de ma propre enfant, l’idée de sa bouche sur mon sein…. Où j’ai crié… et finalement cédé devant ses yeux remplis de larmes et d’incompréhension. Ce regard qui me serre encore le coeur en y pensant, plusieurs mois plus tard. J’essaie de me pardonner parce que je n’étais pas dans mon état normal. Mais c’est difficile en se disant qu’elle était si petite, qu’elle avait besoin de moi, et qu’elle s’inquiétait. Et que je n’ai réussi qu’à la rejeter. Mais que n’ai-je pas rejeté à cette période là ?! J’ai regretté d’être tombée enceinte. D’avoir “autant” d’enfant. D’allaiter. J’ai tout regretté en fait. J’ai peut-être même regretté d’être sur cette terre. C’est clairement une des choses les plus difficiles que j’ai vécue. Heureusement que Petit Astre a décidé de s’accrocher ! (je pense que la peur de le perdre a beaucoup joué sur mes nausées que j’ai encore régulièrement).

Bref, mon allaitement avec Arc-en-ciel s’est passé sans anicroche pendant toute sa durée. La fin a été compliquée… et c’était clairement pas de sa faute. Elle était cool : elle ne tétait pus la nuit depuis ses 10-11 mois (ce qui veut pas dire qu’elle ne se réveillait plus, hein, faut pas rêver!). Je n’ai eu qu’un seul engorgement/ canal bouché, pas de crevasse, pas de grève de la tétée…. Bref, un allaitement idyllique que j’espère pouvoir renouveler avec bébé ! Par contre, je ne pense pas qu’elle reprenne le sein après la naissance : elle s’en est totalement désintéressé… et c’est tant mieux, j’aurais mal vécu de devoir lui refuser !

Et toi, le sevrage, ça a été difficile ou naturel ?

3 thoughts on “[Arc-en-ciel] Notre allaitement, la fin.”

  1. Je comprends ton sentiment et tu n'as pas à t'en vouloir. Je te le dis même si tu penses le contraire, j'ai eu le même ressenti avec mon grand. J'avais arrêté après 6 mois d'allaitement. Sur le moment j'etais à bout de force, je ne pouvais plus et il n'a pas fait de difficulté à arreter. Et bien sûr j'ai culpabilisé mais au final c'était pour notre bien à tous les 2. Des bisous (l'autre blogueuse en carton qui ne poste jamais et qu'elle pense à fermer son blog ^^ )

    Like

  2. On va dire que c'est pas tant l'arrêt qui me fait culpabiliser (parce que j'étais vraiment au bout du bout!), que mon attitude et cette incompréhension dans son regard. Elle était si petite….! Mais c'est clair que ça reste plus simple de donner de bons conseils comme \”si tu ne supporte plus d'allaiter arrête dans culpabiliser, tu as fait de ton mieux et tu es une bonne mère, sisi\” que de l'appliquer pour soi ! Et pourtant, allaiter sous la contrainte…. c'est horrible ! on est dures avec nous même quand même je trouve :/ Peut être même nos pires juges ! (ahahah les blogs en carton c'est la mode on dirait XD)Des bisous à toi ❤ (mais pas en carton, c'est trop tout dur x))

    Like

  3. Ici 20 mois et toujours accro au nichon 😁 y'a des jours où j'aimerai arrêter parce que je fais rien tant qu'il est au sein (surtout que c'est pour faire sa sieste sur moi) et puis voilà c'est mon dernier alors bon je n'ai pas le coeur à stopper ce petit moment de câlin rien qu'à nous 😜Mais j'espère que le sevrage viendra de lui et en douceur 😊 (et avant la fin de l'année lol)

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s